Quels sont les différents métiers du livre ?

L’univers du livre a toujours exercé une fascination particulière, tant par son pouvoir de nous transporter vers d’autres mondes que par la diversité des métiers qui le composent.

L’industrie culturelle compte le marché du livre comme l’une de ses principales branches. En effet, selon le ministère de la Culture, plus de 80 000 français travailleraient dans ce secteur d’activité. En Europe, les français figurent parmi les lecteurs les plus assidus : ils lisent en moyenne 4 heures et 47 minutes par semaine en 2023.

Vous êtes passionné par l’univers des livres et avez toujours rêvé de travailler dans ce secteur fascinant ? Cependant, il est essentiel de comprendre les multiples facettes des métiers qui le composent. Que vous soyez créatif, un amateur de littérature ou un expert en vente, l’industrie du livre offre une variété de possibilités. Vous recherchez des formations spécialisées pour vous aider à concrétiser cette passion ? Dans cet article, Exxea décrypte pour vous les métiers littéraires et leurs formations associées.

métiers du livre bibliothèque

Si vous aimez écrire, ces métiers sont faits pour vous !

Auteur

L’auteur exprime sa créativité, ses idées et ses émotions à travers l’écriture, donnant naissance à des personnages inoubliables et à des intrigues captivantes. L’acte d’écrire n’est pas seulement un métier, c’est une vocation, une passion qui puise sa source dans l’expression de soi et dans le désir de partager avec le monde une part de son être intérieur. Chaque auteur apporte sa voix unique à la littérature, contribuant ainsi à l’enrichissement de la culture.

Quelles compétences faut-il ?

  • Imagination et talent : Sans imagination, pas d’histoire palpitante. Sans talent, l’histoire sera peut-être palpitante, mais très ennuyeuse à lire ! L’écrivain aime inventer des situations, mettre en scène des personnages, concevoir un univers, etc. Inspiré par la vie quotidienne, il est également capable d’originalité, ce qui lui permet de sortir du lot. Mais c’est surtout un narrateur : il sait raconter des histoires de façon à captiver son auditoire et ses lecteurs.
  • Sensibilité littéraire : L’auteur aime les mots, est sensible aux lettres et manie la grammaire, la syntaxe, l’orthographe et les normes rédactionnelles. Très attaché à la langue, il l’exploite au maximum en écrivant ses livres d’une façon qui lui est propre : ce que l’on appelle son « style ».
  • Travail et persévérance : Pour perfectionner un style, il faut l’entretenir : l’auteur écrit et réécrit constamment. Il n’a pas peur de recommencer un ou plusieurs chapitres, voire toute son œuvre si le premier jet n’est pas satisfaisant ou si son éditeur le lui demande.

Quelles formations ? *

Des aides pour écrire et se faire connaître

Possibilité de toucher une bourse du CNL (Centre national du livre) pour qu’ils puissent se consacrer à l’écriture de leurs livres sans se soucier de l’aspect financier. Également, les prix littéraires contribuent au succès d’un livre et offrent une reconnaissance à l’écrivain.

Correcteur 

Les correcteurs jouent un rôle essentiel dans la préservation de la clarté et de la qualité de la communication écrite, garantissant ainsi que les lecteurs puissent se plonger dans un texte sans être distraits par des erreurs.

Quelles compétences faut-il ?

  • Goût de la précision : Le correcteur doit aussi accorder une importance quasi obsessionnelle au mot juste, en s’attachant à traquer l’expression incorrecte, la tournure trop alambiquée. Ce travail d’investigation demande de la curiosité, de la rigueur, un sens critique développé et requiert de grandes capacités d’attention et de concentration.
  • Capacités d’adaptation : Le correcteur connaît les contraintes propres au support (papier, audio, numérique), prend en compte la demande de l’employeur, le contexte, le produit de l’entreprise, le public ciblé, etc. Il suit la ligne éditoriale d’une maison d’édition ou de presse, il respecte les intentions et le style des rédacteurs. Une grande ouverture d’esprit, un côté créatif et, dans l’édition plus qu’ailleurs, beaucoup de sensibilité et de psychologie sont nécessaires. La pratique des outils informatiques est également un plus à ne pas négliger.

Quelles formations ? *

Critique littéraire

Le métier de critique littéraire est une vocation passionnante qui repose sur l’analyse, la réflexion et l’appréciation des œuvres écrites. Les critiques littéraires éclairent les lecteurs sur les qualités artistiques et stylistiques des œuvres, ainsi que sur leurs implications culturelles, sociales et philosophiques.

Quelles compétences faut-il ?

  • Un sens critique : Le critique littéraire est capable de se positionner et d’émettre un jugement qualitatif sur un ouvrage. L’ouverture d’esprit tient alors une place importante.
  • Des compétences rédactionnelles : Il doit posséder des compétences rédactionnelles. Il présente les œuvres mais explique également ce qu’il y a à comprendre, à voir et à ressentir face à elle. Pour que ses textes puissent être compris par différents publics, novices ou experts, son style doit être fluide et accrocheur, et il doit être capable d’adapter son écrit selon le support (livre, article, catalogue).

Quelles formations ? *

Et si vous souhaitez travailler dans les métiers de l’édition…

Editeur

Leur travail consiste à identifier des textes prometteurs à la recherche du nouveau talent, à collaborer avec les auteurs pour les affiner, à superviser la production des livres et à les promouvoir sur le marché.

Quelles compétences faut-il ?

  • Sentir les succès de demain : L’éditeur possède une solide culture générale, ainsi que des qualités d’expression écrite et orale (rédaction, orthographe, grammaire, connaissance des règles typographiques…). Intuitif et capable de « sentir l’air du temps », il possède le flair qui lui permettra de faire émerger un nouvel auteur au bon moment. Pour y parvenir, l’éditeur sait être à l’écoute des tendances et anticiper les attentes des lecteurs.
  • Travailler en équipe : L’éditeur est un véritable chef de projet qui sait faire collaborer auteurs, correcteurs, maquettistes et représentants de commerce autour d’un projet commun : un livre. Le goût pour le dialogue, l’écoute et le travail en équipe s’impose. Pour gérer plusieurs ouvrages en même temps, respecter un budget et des plannings est primordial. Le sens de l’organisation et la rigueur sont requis.

Quelles formations ? *

Juriste de propriété intellectuelle

Son rôle est de partager son expertise dans le domaine de la propriété intellectuelle. Il pourra ainsi officier pour protéger des droits d’auteur, ou en lien avec une œuvre.

Quelles compétences faut-il ?

  • Être à jour sur la législation : La veille juridique est un travail quotidien, car il doit répondre à une problématique ou être réactif en cas de changement. En plus de la propriété intellectuelle, le juriste a un bagage en droit moral, patrimonial et civil.
  • Art de la négociation : Dans ce domaine, la connaissance de la législation n’est pas suffisante. Il faut aussi savoir négocier avec la partie adverse. Par exemple, pour demander à un concurrent, accusé d’avoir choisi un logo trop ressemblant, d’abandonner certains projets pour permettre aux 2 marques de coexister. Un bon relationnel, de la diplomatie et une grande aisance verbale sont des atouts indispensables.

Quelles formations ? *

  • Master en droit privé de la propriété intellectuelle
  • Passer le DU pour obtenir le diplôme de juriste conseil d’entreprise

Si vous êtes créatif, voici les métiers du livre qui vont vous plaire !

Dessinateur de BD

Le dessinateur de bande dessinée est un artiste créatif qui combine la narration visuelle avec le texte pour raconter des histoires captivantes.

Quelles compétences faut-il ?

  • Un as du crayon et de la souris : Les qualités graphiques du dessinateur s’appuient sur sa perception fine des formes, de la perspective et des couleurs. Il est capable de s’affranchir de ses modèles pour imposer son propre style. Sa connaissance des techniques de dessin se double d’une sensibilité artistique. Grâce à son souci du détail, le lecteur découvre quelque chose de nouveau à chaque lecture. Les logiciels de création et de retouche d’images n’ont pas de secret pour lui.
  • Le sens du récit : L’auteur de BD n’est pas seulement un graphiste. En véritable scénariste, il sait raconter une histoire et mettre en scène des personnages. Maîtrisant parfaitement les techniques de narration, il n’ignore pas que c’est la force du récit qui maintient le lecteur en haleine jusqu’au bout. Les dialogues doivent également paraître « naturels » et réalistes.
  • La patience : Avant de parvenir à se faire publier par une maison d’édition, persévérance et courage sont indispensables. De même que la patience : penché de longues heures sur sa table, il faut sans cesse effacer, recommencer, supprimer des pages… jusqu’à l’obtention du résultat escompté.

Quelles formations ? *

  • DNA, un DN MADE ou un DNSEP
  • DUT d’art
  • Bachelor de dessin
  • Formation de dessin ou de graphisme

Graphiste

Le graphiste est un artiste visuel et créatif qui travaille dans divers domaines pour donner vie à des concepts et à des idées à travers des éléments graphiques. En accord avec les directives stylistiques définies pour le livre, le graphiste va créer des éléments visuels et concevoir une couverture artistique adaptée à l’ouvrage. Il doit également tenir compte du contenu thématique, des personnages et de la cible.

Quelles compétences faut-il ?

  • Talentueux et minutieux : Un esprit créatif et une identité graphique doivent donc caractériser le designer graphique, par ailleurs rigoureux et précis, notamment au moment de l’exécution.
  • L’informatique : La maîtrise de logiciels spécialisés (Illustrator, Photoshop, InDesign ou XPress) est incontournable dans le métier, tout comme la constitution d’un book (recueil de travaux personnels).

Quelles formations ? *

Vous aimez conseiller et être en contact avec les autres ? Nous avons les métiers du livre qu’il vous faut !

Libraire

Le libraire doit avoir une passion pour la lecture, apprécier l’environnement des livres et être en capacité de conseiller les clients. Cependant, aimer les livres en soi n’est pas suffisant : être un bon commerçant est une compétence indispensable afin de vendre.

Quelles compétences faut-il ? 

  • Culture générale : Le libraire a pour rôle d’orienter les lecteurs. Pour ce faire, il est impératif de disposer d’une solide culture générale et de maintenir un intérêt actif pour les nouveautés littéraires.
  • Sens du commerce : Lorsqu’il est indépendant, un libraire doit également posséder des compétences en comptabilité et gestion pour maintenir l’équilibre financier de son entreprise. De plus, avoir le sens du commerce est nécessaire pour fidéliser sa clientèle. Des qualités personnelles telles que le goût du contact humain, une bonne mémoire ainsi qu’une grande énergie sont tout aussi essentielles.

Quelles formations ? *

Bibliothécaire

Au sein d’une bibliothèque municipale ou à la Bibliothèque nationale de France, le bibliothécaire joue un rôle central en associant les ressources documentaires et les usagers. Ses responsabilités englobent l’accueil du public, la préservation du patrimoine documentaire, le classement des ouvrages, ainsi que la gestion des prêts…

Quelles compétences faut-il ? 

  • Rigueur et organisation : La passion pour les livres et la lecture est incontournable, mais elle ne suffit pas. Le catalogage et l’indexation des ouvrages nécessitent des compétences telles que de la précision, de l’organisation, ainsi qu’une maîtrise de l’informatique.
  • Goût du contact : Le bibliothécaire doit posséder un tempérament dynamique et un enthousiasme pour son travail, en plus d’apprécier les interactions avec les lecteurs. Lorsqu’il supervise des activités d’information et d’animation, il doit également faire preuve d’une grande aisance dans ses relations avec les auteurs, les exposants, les enseignants, et d’autres intervenants.

Quelles formations ? *

  • DEUST métiers des bibliothèques et de la documentation
  • BUT information et communication
  • License professionnelle métiers du livre
  • Bachelor Européen métiers du livre chez Exxea
  • Master sciences de l’information et des bibliothèques

* Les listes des formations proposées n’est pas exhaustive.

Publié le 18 octobre 2023

Ressources Humaines

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.