Le Projet de Transition Professionnelle : on vous explique tout

Reunion d'une formation professionelle, les participants lèvent la main

Déjà, qu’est-ce que le Projet de Transition Professionnelle ?

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP), anciennement connu sous le nom de Congé Individuel de Formation (CIF), est un dispositif mis en place en France en 2019 pour permettre aux salariés de changer de métier ou de secteur d’activité en bénéficiant d’une formation professionnelle.

Vous pouvez concrétiser vos rêves de reconversion ou de perfectionnement dans un domaine totalement différent de votre expérience professionnelle actuelle. Et ce n’est pas tout ! Vous bénéficiez d’un droit à des congés et d’un maintien de votre rémunération tout au long de la formation.

Le PTP vous ouvre les portes d’une grande diversité de formations. Des cursus diplômants reconnus par l’État aux formations qualifiantes ou certifiantes éligibles au compte de formation (CPF), vous avez l’embarras du choix ! L’informatique, le management, le commerce, la santé, le bien-être et bien d’autres formations existent.

Qui peut en bénéficier ?

Le Projet de Transition Professionnelle s’adresse à différentes catégories de personnes qui souhaitent se reconvertir ou se perfectionner dans leur carrière. Voici les principaux bénéficiaires du PTP :

  • Tout d’abord, les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) peuvent se lancer dans l’aventure du PTP. Après une année d’ancienneté dans leur entreprise actuelle, ils peuvent faire une pause dans leur poste de travail pour suivre une formation en lien avec leur projet de transition professionnelle. Une véritable occasion de donner un nouvel élan à votre carrière !
  • Mais ce n’est pas tout, les salariés en contrat à durée déterminée (CDD) peuvent également profiter du PTP. À condition d’avoir accumulé au moins 24 mois de CDD au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs au cours des 12 derniers mois, ils ont accès à cette fantastique opportunité de formation. La porte de la reconversion s’ouvre à eux aussi !
  • Et que dire des travailleurs intérimaires ? Eh bien, bonne nouvelle, car ils peuvent eux aussi bénéficier du PTP ! Tout ce qu’ils ont à faire, c’est de justifier de 1 600 heures de travail au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans la même entreprise de travail temporaire. C’est une opportunité pour eux de poursuivre leur évolution professionnelle.
  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi ne sont pas en reste, car ils peuvent également accéder au PTP. Il leur suffit de fournir une attestation d’éligibilité délivrée par Pôle Emploi, qui confirme qu’ils sont bien éligibles à ce dispositif extraordinaire. Une occasion en or pour rebondir après une période de recherche d’emploi.
  • Enfin, les personnes en contrat unique d’insertion (CUI) peuvent bénéficier du PTP, avec certaines conditions spécifiques à prendre en compte. Vous voyez, quel que soit votre statut professionnel, le PTP peut vous aider à réaliser vos aspirations de carrière.

Chaque situation doit être examinée individuellement car des critères supplémentaires peuvent s’appliquer en fonction du profil du candidat. Contactez nos conseillers en formation pour plus de renseignements.

groupe assistant à une réunion professionnelle

Et en ce qui concerne la durée ?

La durée d’un Projet de Transition Professionnelle peut varier en fonction de vos objectifs de formation et du projet de reconversion professionnelle que vous avez ! Cependant, il existe quelques lignes directrices générales concernant la durée du PTP. Voici les principaux points à prendre en compte :

  1. Durée minimale : En règle générale, la durée minimale d’un PTP est de 6 mois, la formation doit être d’une durée équivalente ou supérieure à 6 mois pour y être éligible.
  2. Durée maximale : La durée maximale d’un PTP est généralement fixée à 1 an, la formation ne peut pas dépasser une année complète.

Quelle est la procédure pour effectuer sa demande de Projet de Transition Professionnelle ?

Pour faire une demande de PTP, vous devez vous adresser à des organismes spécifiques qui sont responsables de l’instruction et de l’approbation des demandes. Voici les principaux interlocuteurs à contacter : mettre en page avec les logos de chaque organismes et ne pas oublier les liens

  1. Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales (CPIR) : Les CPIR sont des organismes régionaux qui ont pour mission d’accompagner les salariés dans leurs projets de transition professionnelle. Ils sont responsables de l’instruction des demandes de PTP. Vous pouvez les contacter pour obtenir des informations sur les critères d’éligibilité, les démarches à suivre et pour présenter votre projet de transition professionnelle.
  2. Opérateur de Compétences (OPCO) : Les OPCO sont des organismes qui collectent les contributions des entreprises au titre de la formation professionnelle continue. Ils peuvent également avoir en charge l’instruction des demandes de PTP. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre OPCO pour connaître les modalités spécifiques de demande de PTP et les démarches à suivre.
  3. Pôle Emploi : Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle Emploi peut être un interlocuteur important pour votre demande de PTP. Ils peuvent vous fournir une attestation d’éligibilité au PTP et vous guider dans les démarches administratives. Ils peuvent également vous orienter vers les organismes compétents pour l’instruction de votre demande.

Publié le 29/08/2023

Ressources Humaines

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.